Franco-Ontarian figures

Claire Martin, 1914-

Claire Martin / .Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Livres et auteurs québécois (C14), Ph30-M18

Auteure et traductrice, Claire Martin, née Claire Montreuil, a écrit un recueil de nouvelles, deux romans, un récit de mémoires et une pièce de théâtre. Elle a également traduit plusieurs œuvres canadiennes-anglaises.

Née à Québec en 1914, elle fait ses études au Couvent des Ursulines de Québec de 1920 à 1925, puis chez les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de Beauport de 1925 à 1930. Secrétaire et speakerine au poste CKCV de Québec en 1941, elle passe à CBV (Radio-Canada. Québec) en 1944, puis à CBF (Radio-Canada, Montréal).

Elle épouse Roland Faucher en 1945 et s’installe à Ottawa la même année. Vers la fin des années 50, elle se consacre à l’écriture et les écrits qu’elle publie en douze ans la consacre comme l’un des écrivains marquants de sa génération. Plusieurs de ses ouvrages sont couronnés par la critique : Avec ou sans amour a reçu le prix du Cercle du livre de France en 1958, Dans un gant de fer, les prix de la Province de Québec et de France-Québec en 1965, et, La Joue droite, celui du Gouverneur général en 1967.

Présidente de la Société des écrivains canadiens en 1963-1965, elle est membre de la Société des gens de lettres, du P.E.N. International, membre à vie de la Société des écrivaines et des écrivains québécois et de la Société québécoise des professeurs de français. Membre de la Société royale du Canada en 1967, elle reçoit la médaille de la reine Élisabeth II en 1977. Depuis 1984, elle est officier de l’Ordre du Canada.

De 1972 à 1982, elle vit en France où elle s’occupe de traduction; ainsi, elle fait connaître les livres des romanciers canadiens-anglais, notamment ceux de Margaret Laurence et de Robertson Davies. De retour au Canada en 1982, elle s’établit à Québec.

Œuvres principales de C. Martin :

  • Avec ou sans amour, Montréal, Cercle du livre de France, 1958.
  • Doux-amer, Paris, Robert Laffont, 1960.
  • Quand j’aurai payé ton visage, Montréal, Cercle du livre de France, 1962.
  • Dans un gant de fer, Montréal, Cercle du livre de France, 1965.
  • Les Morts, Montréal, Cercle du livre de France, 1970.
  • La petite fille lit, Ottawa, Éditions de l'Université d'Ottawa,1973.
  • Toute la vie, Québec, L'Instant même, 1999.
  • L'amour impuni, Québec, L'Instant même, 2000.
  • La brigande, Québec, L'Instant même, 2001.
  • Il s'appelait Thomas, Québec, L'Instant même, 2003.


Citations :

« Dans un gant de fer, mémoires que Gilles Marcotte appelle « le plus riche » des livres de Claire Martin, est un événement littéraire par la qualité de l’ouvrage et sa valeur représentative. L’œuvre provoque de la controverse qui force plus d’un critique à repenser son rôle. Tous s’entendent cependant pour reconnaître à l’écrivain des dons d’observation perspicace, la finesse de l’humour, de belles pages de poésie, l’élégance et la précision du style, et toujours la maîtrise parfaite de la langue ». (Cité dans le Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Fides, 1989, p. 953).

Orientation bibliographique et repères archivistiques :

Fonds Claire-Martin, P16, Centre de recherche en civilisation canadienne-française, Université d’Ottawa (Guide des archives du CRCCF, p. 168).

Hamel, Réginald, John Hare et Paul Wyczynski, Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, Montréal, Éditions Fides, 1989, pp. 952-953.

PARTENAIRES