Franco-Ontarian figures

Omer Deslauriers (1927-1999)

Université d’Ottawa, CRCCF, Fonds Association canadienne-française de l'Ontario (C2), Ph2-606

Il fait ses études primaires à l’école Saint-Joseph de Hawkesbury (1933-1940) et ses études secondaires à l’Académie De-La-Salle à Ottawa puis fait son École normale pour l’enseignement élémentaire à Ottawa en 1948. Il obtient son baccalauréat ès arts de l’Université d’Ottawa en 1953 et une maîtrise à l’Université du Latran à Rome en 1965.

Il entre chez les Frères des écoles chrétiennes dans les années 1940. Il enseigne à Hull (1947-1948), à l’école Brébeuf d’Ottawa (1949-1955), à l’Académie De-La-Salle d’Ottawa de 1955 à 1962 et de 1965 à 1968. Il est enseignant au Pavillon des 13e années en 1968-1969 et est directeur de l’Académie De-La-Salle en 1969-1970. De 1970 à 1974, il est directeur de l’école secondaire Champlain à Ottawa.

Retraité de l’enseignement, il s’installe à Toronto en 1975 où il est surintendant des programmes français à l’Office de la télévision éducative de l’Ontario. Il travaille ensuite à la fonction publique ontarienne comme conseiller au ministère des affaires intergouvernementales, sera nommé délégué général de l’Ontario auprès de la Communauté européenne à Bruxelles (1981-1985). Il prend sa retraite en 1987.

Il est membre du conseil d’administration de l’Association des Parents-Instituteurs de l’Ontario (1966-1971) et vice-président de l’Association canadienne d’éducation de langue française (1976). Il est tour à tour président de l’Association des enseignants franco-ontarien (1960-1961), président de l’Association des écoles secondaires privées franco-ontariennes (1965-1969), de l’Association canadienne-française de l’Ontario (1972-1974), du Conseil consultatif de langue française du Conseil d’éducation de Toronto (1977) et du Conseil des affaires franco-ontariennes (1975-1981).

Omer Deslauriers est un des principaux instigateurs de la fondation du Collège de technologie agricole et alimentaire d’Alfred, de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) et de la Loi sur les services en français (loi 8) en 1986. Il est aussi le principal artisan de la création du Centre médico-social communautaire francophone de Toronto en 1989 et en assume la présidence pendant quelques années. Il fonde, en 1991, avec Claudia Lebeuf, le Regroupement des intervenant.e.s francophones en santé et services sociaux de l’Ontario (RIFSSSO).

Il est fait membre de l’Ordre du Canada en 1996, l’Ordre de la francophonie, l’Ordre du mérite franco-ontarien, des Chevaliers de Colomb, 4e degré, du Club Richelieu. Il a été nommé en 1997 Personnalité Richelieu International.

Le Centre d’accueil Héritage à Toronto nomme en son honneur le Pavillon Omer-Deslauriers tandis que l’Ordre du mérite franco-ontarien crée le Prix Omer-Deslauriers. En 1999, le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario rebaptise l’école secondaire Champlain en la nommant l’école secondaire publique Deslauriers.

En septembre 2000, à titre posthume, le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud à Toronto nomme son siège social « Le centre d’éducation catholique Omer-Deslauriers ».

Né à Hawkesbury le 21 septembre 1927, il meurt à Toronto le 11 avril 1999 à l’âge de 72 ans. Il est l’époux de Norah Paquette.

Citation :

« Lorsque l’Ontario occupera pleinement sa place au sein de la francophonie internationale, il faudra se rappeler le travail de pionnier qu’a fait Omer Deslauriers, notamment auprès de l’Agence de coopération culturelle et technique et des Sommets de la francophonie. »

    Me Gérard Lévesque, directeur général de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario, avril 1999.

Orientation bibliographique sur Omer Deslauriers :

Dufresne, Charles et al., Dictionnaire de l’Amérique française : francophonie nord-américaine hors Québec, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 1988, p. 117.

Répertoire des ressources franco-ontariennes 1982, Ottawa, Francophonie ontarienne, pp. 81-82.

La revue Infomag, Ottawa, vol. 3, no 2.

PARTENAIRES