La communauté franco-ontarienne

Saviez-vous que...

-  Le drapeau franco-ontarien a été déployé pour la première fois au mât de l’Université de Sudbury, le 25 septembre 1975 ?

-  Le gouvernement de l’Ontario a abandonné l’idée de fermer l’hôpital Monfort d’Ottawa en février 2002, soit cinq ans après que la Commission de restructuration des services de santé de l’Ontario ait recommandé sa fermeture ? Les francophones de la province, sous la direction de Gisèle Lalonde, l’ex-mairesse de Vanier, s’étaient mobilisés, créant l’un des plus gros rassemblements de la francophonie dans l’histoire de la province. 10 000 francophones s’étaient présentés au Centre municipal d’Ottawa le 22 mars 1997 demandant l’annulation de la décision de la CRSS. Les francophones voulaient à tout prix éviter la fermeture du seul hôpital francophone d’importance en Ontario, qui est aussi le seul centre d’enseignement médical francophone de la province.

La Confrérie haïtienne du Canada est la première association ethnique à s’être identifiée à l’Ontario français en 1979, suivi du Cercle des Égyptiens en 1980 ? Grâce à leur dynamisme, les nombreuses associations ethniques contribuent grandement à l’avancement du français en Ontario.

-  L’usage du français a déjà été interdit dans les écoles ontariennes en vertu du Règlement 17 adopté en 1912 ? La querelle linguistique dans l’enseignement a souvent été à l’origine de conflits entre les anglophones et les francophones. En 1944, le Règlement 17 a été aboli. C’est en 1986 que le gouvernement de David Peterson, premier ministre de la province à l’époque, a instauré 22 régions bilingues dans les zones où les francophones étaient les plus nombreux.

PARTENAIRES