Comme on le disait dans l'temps

Le bonhomme sept heures

Il n’est pas nécessaire de remonter très loin dans le temps pour se rappeler que les parents avaient souvent recours au bonhomme sept heures pour encourager les enfants à se coucher tôt.

Personnage terrible selon les dires des parents, le bonhomme sept heures était tout aussi réel que le Père Noël. Pourtant, personne ne savait vraiment ce qui arrivait en sa présence, car la légende ne le disait pas.

Mais d'où vient cette idée de bonhomme sept heures? On pourrait penser que les enfants hantés par la perspective de sa visite devaient se coucher avant sept heures pour ne pas le voir apparaître. Il n'en est pourtant rien.

L'expression « bonhomme sept heures » serait une déformation du terme anglais bone setter. Le bone setter était en fait un  « ramancheur », soit une personne qui replaçait les articulations démises ou qui faisait des manipulations pour guérir, par exemple, les maux de dos.

Lorsqu'on appelait le bone setter, la personne traitée criait souvent de douleur, ce qui faisait très peur aux enfants présents. Plus tard, lorsque ceux-ci ne voulaient pas obéir, on les menaçait de la visite du bone setter. Au Canada français, le bone setter est devenu le bonhomme sept heures.

Le bonhomme sept heures est sans l’ombre d’un doute l’ancêtre de nos chiropraticiens des temps modernes. Aujourd’hui, il est pourtant difficile de penser envoyer nos petits au lit en les menaçant d’une simple d’une visite du chiro!

PARTENAIRES