Comme on le disait dans l'temps

Être mis à pied

L’expression « être mis à pied » est très répandue depuis quelques siècles.  Elle signifie simplement le renvoi temporaire ou permanent d’un employé suite à un manque de travail ou à  une faute professionnelle.

L’origine et le sens propre de cette expression sont pourtant beaucoup plus près de la réalité que vous croyiez. 

Au temps de la cavalerie, quand un grenadier était pris en faute, il était privé de son cheval, sa monture, pendant plusieurs jours. Il devait donc se déplacer à pied. Cette mise à pied était la sanction habituelle, une sorte de dégradation provisoire, pour tous les fautifs de la cavalerie.
 

PARTENAIRES