Comme on le disait dans l'temps

Lent comme d'la mélasse en hiver

Dans le vocabulaire des Canadiens français, cette expression a une signification tant au sens propre qu’au sens figuré.
Si quelqu’un ou quelque chose bouge ou réagit très lentement, on entend quelquefois dire : « il est lent comme d’la mélasse en hiver ».
Mais du temps de nos ancêtres où la mélasse était un condiment de choix dans toutes les demeures, celle-ci était souvent conservée dans un garde-manger non chauffé.  Résultat, durant les mois d’hiver, elle devenait si épaisse qu’il était presque impossible d’en servir.

Alors, la prochaine fois que vous vous sentirez frustrés par une personne en lui reprochant d’être lente comme d’la mélasse en hiver, pensez à vos ancêtres qui renversaient le flacon de mélasse au-dessus de leurs galettes de sarrasin fumantes et qui attendaient patiemment que le contenu s’y répande.  Quelle source de frustration !

Rappelez-vous qu’il s’agissait, d’une façon détournée pour eux, d’économiser sur les maigres provisions permettant à la famille de subsister tout l’hiver.  Qui sait, peut-être que la lenteur de votre interlocuteur vous servira indirectement !
 


 

 

PARTENAIRES