La communauté franco-ontarienne

L’éducation en français joue un rôle essentiel

Depuis 1927, l’éducation en français est offerte aux écoliers de l’Ontario, dont la langue maternelle est le français. Il existe douze conseils scolaires de langue française (quatre publics et huit catholiques). Ainsi, les enfants francophones de la province bénéficient d’environ 304 écoles primaires et 72 secondaires.

Cependant, il est à spécifier que l’éducation en français en Ontario n’a pas toujours été un droit. En fait, le français a déjà été interdit dans les écoles ontariennes par le Règlement 17 adopté en 1912. Le gouvernement de l’Ontario visait l’assimilation des francophones depuis les années 1860. Les conflits ont souvent été fréquents entre les anglophones et les francophones à propos de la langue d’enseignement. La lutte pour l’éducation en français a duré 15 ans et a mobilisé tout le Canada français. La loi 17 a été abolie en 1927.

Les trois institutions postsecondaires de langue française sont les suivantes : le Collège de technologie agricole et alimentaire d’Alfred, la Cité collégiale d’Ottawa, le Collège Boréal dans le Nord de l’Ontario avec des campus à Nipissing, Hearst, Kapuskasing, New Liskeard, Sturgeon Falls, Sudbury, Timmins et Toronto.

Finalement, quatre universités et collèges universitaires offrent des programmes d’études ou des cours enseignés entièrement ou partiellement en français. L’Université de Hearst est la seule université ontarienne qui offre une formation complète en français.

« C’est une langue belle à qui sait la défendre elle offre les trésors de richesses infinies. »

PARTENAIRES