La communauté franco-ontarienne

Les regroupements franco-ontariens

Il existe plus d’une trentaine d’associations communautaires provinciales francophones oeuvrant dans différents champs d’activités. La préservation de la culture et du patrimoine des franco-ontariens est assurée par diverses associations.

En 1986, le gouvernement de David Peterson a introduit la Loi de 1986 sur les services en français. Surnommée loi 8, elle est synonyme d’une chaude lutte pour la communauté franco-ontarienne, laquelle lutte fut menée par l’ACFO (Association canadienne-française de l’Ontario) au cours des années 1970 et 1980. Cette loi sert à accroître les services qui doivent être offerts en français dans les régions où les francophones représentent au moins 10% de la population. La loi s’avère être une reconnaissance officielle de l’Ontario français.

Dans la province, environ 44 municipalités offrent officiellement des services en français aux citoyens francophones, dont 39 municipalités sont membres de l’Association française des municipalités de l’Ontario.

En outre, il est indéniable que les Franco-Ontariens représentent une partie importante de l’économie de la province. Il suffit de noter, entre autres, que les francophones contrôlent plus de 12 000 entreprises et sociétés ontariennes et qu’ils disposent d’environ 140 coopératives (parmi lesquelles on trouve 50 caisses populaires) dont l’actif total atteint quelque trois milliards de dollars. Dans les régions de l’Est et, dans une moindre mesure, du Sud-Ouest, les Franco-Ontariens sont extrêmement présents dans le secteur agricole. Dans le Nord-Est, nombreux sont ceux qui contribuent à l’exploitation des richesses naturelles, et particulièrement des ressources minières et forestières. Par surcroît, à maints endroits, les francophones apportent de la valeur ajoutée. À preuve, de multiples sociétés nationales ouvrent dorénavant des établissements dans les régions offrant une abondante main-d’œuvre bilingue. La communauté franco-ontarienne constitue donc un atout fort important pour l’ensemble de la province !

« Elle a jeté des ponts par-dessus l’Atlantique Elle a quitté son nid pour un autre terroir. »

PARTENAIRES