Itinéraires touristiques

Verner et Lavigne

Généralités

Population (2001) : 13 114 habitants (ville de West Nipissing) Superficie : 1 909,7 km² (ville de West Nipissing) Gentilé : Aucun gentilé

Histoire

La paroisse Saint-Jean-Baptiste de Verner est également située sur le parcours du chemin de fer du Canadien Pacifique. Traversé par la rivière Veuve, Verner profite d’un terrain plat, glaiseux, propice à l’agriculture. Les premiers colons qui ont défriché des terres dans la vallée de la Veuve étaient fort probablement des ouvriers affectés à la construction du chemin de fer. Cependant, la véritable vague de colonisation a eu lieu entre 1895 et 1910. Des fils d’agriculteurs canadiens-français, venus du nord de Montréal, de l’Est de l’Ontario et même du Michigan, sont arrivés par train et se sont mis à défricher leur lopin de terre. Cette colonisation a pris une telle ampleur dans la région que, dès 1914, une seconde paroisse au sud de Verner, soit Notre-Dame-de-la-Visitation, a été constituée dans le lieu dit « de Lavigne ».

Lavigne, tout comme Verner, est un village essentiellement agricole, majoritairement canadien-français. Une baie du lac Nipissing en irrigue les terres. Cette baie est appelée Wakwé-Shin ce qui signifie en Ojibwé « là où le poisson est frais ». Les villégiateurs viennent, hiver comme été, y pêcher la perchaude, le brochet et le doré.

Patrimoine bâti

L’église de Verner
Par son toit rouge et ses pierres, l’église de Verner ne manque pas d’attirer l’attention du voyageur. Construite en 1903 et 1904, l’église Saint-Jean-Baptiste (patron des Canadiens français) symbolise fort bien la présence française sur le sol ontarien. Allez admirer sa décoration intérieure d’antan, car elle demeure l’une des rares églises en Ontario français à avoir conservé son cachet.

Adresse : 27, rue Principale Renseignements : (705) 594-2247

PARTENAIRES